Le curcuma piperine : un allier santé incontournable

Véritable trésor de la nature, le curcuma est une plante herbacée originaire d’Inde et de Malaisie. Très présente dans la culture gastronomique du sous-continent indien, elle recèle en effet de nombreuses propriétés. En France, elle était couramment utilisée dès le XVII siècle pour soigner les affections de la peau – eczéma, acné, psoriasis, démangeaisons par exemple – et des yeux mais aussi pour soigner la rate, le foie et se parer de dysfonctionnements rénaux et urinaires. Épice, conservateur de nourriture à l’image du sel, agent colorant il est également très employé en cosmétique et en médecine. 

Gros plan sur une poudre jaune-orangée

Utilisée depuis des millénaires par la médecine ayurvédique, le curcuma est une épice aux multiples vertus préventives comme curatives. C’est d’ailleurs un allié incontesté pour une action à plusieurs niveaux. Mais voilà, le curcuma seul n’est pas complètement assimilé par l’organisme. Raison pour laquelle, le curcuma est associé à du poivre noir pour en décupler les effets. La pipérine contenue dans le poivre noir permet alors de profiter pleinement des vertus du curcuma, d’augmenter la biodisponibilité de ce dernier. Combiné ensemble le curcuma piperine offre tous ses bienfaits pour la santé. 

Excellent pour la digestion, c’est également un puissant anti-oxydant qui contribue également à reminéraliser les articulations et à renforcer le cartilage. Outre sa capacité à diminuer les inflammations, il prévient l’apparition du cancer, fait baisser le taux de mauvais cholestérol et protège le cerveau de la maladie d’Alzheimer. Idéal donc pour prévenir le vieillissement cellulaire et d’autre part, réduire les symptômes d’inflammations post-opératoires ou celles dues à des maladies inflammatoires chroniques comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn notamment. Au-delà des capacités dont il dispose, il est également très nutritif. Il contient en effet des fibres, des vitamines – C, E, K, B1, B2, B3, B6 et B9 en l’occurrence – mais aussi, le curcuma est riche en manganèse, en fer, en potassium, en calcium, en magnésium, en cuivre et en zinc. 

Même si le curcuma piperine est un remède efficace et qu’il est utilisé de longue date, il n’en demeure pas moins qu’il ne doit pas être consommé en excès. Cela peut en effet entraîner des diarrhées, une indigestion ou encore des étourdissements. S’ajoutant à la longue liste des produits déconseillés aux femmes enceintes et allaitantes, mieux vaut éviter la consommation de produits à base de curcuma et suivre le guide nutritionnel. Sa consommation est également déconseillée aux personnes souffrant de diabète, ayant de problème de vésicule biliaire ou se soignant avec des anticoagulants. Mieux vaut pour en être sûr, consulter son médecin traitant ou un naturopathe et suivre à la lettre les recommandations d’utilisation et les dosages préconisés avant d’entamer une cure de curcuma et de poivre noir.